Équipe 2020-03-02T10:09:45+00:00

Bureau associatif

Compositeur, musicien, performer, plasticien, depuis 1990, Denis Mariotte collabore avec Maguy Marin sur une vingtaine de spectacles en réalisant des créations sonores en tout genre : musiques jouées sur scène, bandes électro-acoustique, pièces vocales, dispositifs sonores, films musicaux. Parallèlement, il s’inscrit comme musicien avec Fred Frith pour les pièces Impur en 1998 et stick figures. En temps que compositeur-interprète s’ensuit la participation auprès de plusieurs formations de musiques innovatrices : Chef Menteur, Dans le décor, La Douzaine.

En duo, il réalise des pièces très hybrides aux côtés de Maguy Marin la pièce ça quand même (2004), et aux côtés de Renaud Golo si on peut dire (2003) de bons moments (2006), quelqu’un, visiblement (2007), l’homme dans la chambre (2010).

Il réalise plusieurs pièces solo incluant un travail musical et corporel dans un dispositif plastique mobile. Suite (2006) Figures: suite et fin (2009) prises/reprises (2011) minute papillon (2013).

À partir de 2013, il explore de nouveaux formats, plus proches de l’installation, avec Parcelles, installation visuelle et sonore active, puis dérives, une installation /performance de 100 secondes, ondes installation permanente au planétarium de Vaulx-en-Velin autour de la question « écouter l’invisible ».

Histoire(s) d’équipe(s)…
Zones d’alliances temporaires (?!)

voir ensemble…qui se relie à qui ?…pour quelles raisons ?
dans quelles consciences des transparences-opacités (!) de chacun ?
Ces liens-alliances-accords qui relient artisans-artistes, enseignants, éducateurs…
et divers métiers liés aux relations, médiations vers les publics, communication…
technique, accueil des lieux…
ont à voir avec…le partage d’une…éthique commune…traduite en actes simples
qui créent un climat de confiance
et font naitre le désir…de s’exprimer…librement
La libre expression critique…et autocritique…est essentielle dans nos dispositifs communs
nous assumons le fait de pouvoir être en désaccord les uns et les autres…
et d’en débattre ensemble

Les enseignants, éducateurs… qui invitent des jeunes à participer à nos ateliers…
aspirent à ce que les enjeux des paris communs qui les engagent avec nous,
soient transparents, ils souhaitent éviter certaines ambiguïtés :
les jeunes ne sont pas là pour tuer le temps…ou pour « faire de l’occupationnel ».
mais pour apprendre…inventer…se mettre en jeu…s’engager…

Pour que nos démarches aient réellement du sens…
pour que ce que nous proposons puisse résonner en chacun…
et…aille le plus loin possible…dans les imaginaires des personnes à qui nous nous adressons…
nous mettons sur pied des « dispositifs »…qui veillent à partager une expérience….
sans instrumentaliser l’autre !
cela commence avec le désir-plaisir d’échanger à perte

Nous travaillons avec des enseignants et des éducateurs qui s’engagent en actes,
sur le terrain, et vont à la rencontre de jeunes susceptibles de participer à nos ateliers d’expression,
C’est un travail d’équipe, nous sommes plusieurs et veillons à articuler ensemble
des passages de relais entre eux et nous…

Chacun d’entre nous a à cœur de faire passer, de transmettre aux jeunes
que les métiers du spectacle vivant sont à leur portée…
Quand nous les rencontrons, nous témoignons tous du fait que nous sommes autodidactes
que rien ne nous prédestinait à faire le métier que nous avons finalement choisi…

La qualité du lien sensible qui sera créé entre éducateur(s), enseignants, nous, et ces jeunes…
est déterminante.